Types de grossesse et complications: prise en charge et traitement

août 12, 2021

Généralement, la grossesse survient lorsqu’un ovule est fécondé par un spermatozoïde après que l’ovaire est libéré pendant l’ovulation. Les œufs fécondés se rendent ensuite dans l’utérus, où se produit l’implantation, ce qui entraîne une grossesse. Par exemple, une période moyenne de grossesse dure quarante semaines. Par conséquent, le diagnostic précoce de la grossesse et les soins parentaux se traduisent par une grossesse en santé. De plus, plusieurs facteurs peuvent affecter la grossesse, tels que l’âge, l’exposition à la violence et la santé de la mère. Par conséquent, il est essentiel de surveiller la grossesse pour la santé du bébé. Dans ma discussion, je décrirai les types de grossesse, les causes et le traitement pour contrôler les problèmes. Certains types de grossesse comprennent la grossesse intra-utérine, la grossesse singulet, la grossesse multiple et la grossesse extra-utérine. En outre, je discuterai également de certaines des complications courantes de la grossesse.

Différents types de grossesse

Grossesse intra-utérine

La grossesse intra-utérine est un type typique de grossesse qui survient lorsque le fœtus ou les fœtus s’implantent à l’intérieur de l’utérus. Le placenta est finalement formé pour le développement de l’embryon en un bébé. Par conséquent, la grossesse intra-utérine est définie comme un sac gestationnel qui contient un pôle fœtal ou un sac vitellin. Au cours de ce type de grossesse, le bébé peut subir une restriction de croissance intra-utérine (RCIU). Le RCIU se produit lorsque le fœtus ne se développe pas comme prévu. Le RCIU peut se présenter sous deux types, symétrique et asymétrique. Lorsque les parties du corps du bébé sont similaires, on parle de symétrie. L’asymétrie est lorsque la taille de la tête et du cerveau du bébé est normale et que l’autre corps est petit.

Causes et traitement du RCIU

Le RCIU se produit lorsque le fœtus ne reçoit pas la nourriture et les nutriments nécessaires. De plus, le RCIU se produit lorsqu’il y a un problème avec la circulation du sang dans le cordon ombilical qui relie le bébé au placenta. Les causes de cette restriction de croissance peuvent être la consommation d’alcool, le tabagisme ou la consommation de drogues par une femme enceinte. D’autres causes peuvent inclure l’hypertension artérielle, les grossesses multiples, les conditions médicales. La restriction de croissance intra-utérine est diagnostiquée par la hauteur du fond utérin, où le médecin vérifie la croissance du bébé en mesurant le ventre de la mère. De plus, elle peut être diagnostiquée en surveillant la fréquence cardiaque et les mouvements du fœtus. De plus, le traitement du RCIU dépend de la période de la grossesse. Si le bébé a le problème, les médecins aident à gérer la maladie en veillant à ce que la mère adopte un régime alimentaire sain et nutritif.

Grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine survient lorsqu’un ovule fécondé est implanté en dehors des parois principales de l’utérus, comme l’abdomen de l’utérus. L’ectopique se produit généralement dans la trompe de Fallope. L’ectopique se produit lorsque l’ovaire n’atteint pas l’utérus mais s’implante à la place dans la trompe de Fallope. Une grossesse extra-utérine peut entraîner des risques importants pour la santé, comme une hémorragie interne. De plus, ce type de grossesse peut survenir simultanément, ce qui est appelé grossesse hétérotopique. Cependant, les conditions hétérotopiques ont été à un taux plus élevé en raison des technologies de reproduction assistée et de la fécondation in vitro.

Causes et traitement

Certaines des causes de la grossesse extra-utérine comprennent des conditions médicales liées au traitement de l’inflammation et de la cicatrisation des trompes de Fallope. De plus, d’autres causes liées sont les handicaps congénitaux, les facteurs hormonaux et les anomalies génétiques. Certains des facteurs de risque menant à une grossesse extra-utérine sont une grossesse extra-utérine antérieure, des infections, le tabagisme et un traitement de fertilité. Par exemple, si une personne a souffert d’ectopie au cours de la dernière grossesse, elle a de grandes chances d’en avoir une autre. Les maladies sexuellement transmissibles telles que la gonorrhée peuvent entraîner une inflammation des trompes de Fallope, augmentant le risque de grossesse extra-utérine. Comme la grossesse intra-utérine, fumer la cigarette augmente le risque de grossesse extra-utérine.

Néanmoins, ce type de grossesse peut entraîner des complications comme l’éclatement de la trompe si aucun traitement n’est fait. Certaines des diverses thérapies extra-utérines comprennent les médicaments et la chirurgie. Les médecins donnent des médicaments prescrits pour contenir et gérer l’ectopie de provoquer l’éclatement des tubes. Le médicament couramment utilisé pour gérer la maladie est le méthotrexate.

Grossesse singulet et grossesses multiples

La grossesse singulet se produit lorsqu’un spermatozoïde féconde un ovule et forme un fœtus. Le singulet est le type de grossesse le plus courant chez la plupart des femmes. Cependant, contrairement à d’autres types de grossesse, la grossesse singulet provoque très peu de symptômes. D’autre part, les grossesses multiples se produisent lorsque plusieurs ovules sont fécondés simultanément ou lorsque deux spermatozoïdes pénètrent dans un ovule. Des grossesses multiples peuvent également survenir lorsque le spermatozoïde féconde un ovule puis se divise en deux zygotes. Par exemple, si un œuf se divise en plusieurs zygotes, il en résultera des jumeaux identiques. De même, si deux spermatozoïdes fécondent un ovaire, il en résultera des jumeaux fraternels et fraternels si plus d’un ovaire est fécondé.

Grossesse molaire

Un ovule anormalement fécondé provoque généralement une grossesse molaire; il en existe deux types, les grossesses molaires complètes et partielles. Une molaire partielle se produira lorsque deux spermatozoïdes féconderont un seul ovule mais sans développement de deux fœtus. Une molaire complète se produit lorsque le placenta se forme dans l’utérus sans que le fœtus ne le soutienne. Ces conditions conduisent principalement à un avortement spontané parce que le fœtus ne peut pas se développer en toute sécurité en raison de complications.

Causes et traitement

La plupart des grossesses molaires surviennent en raison de problèmes génétiques spécifiques lorsque le sperme fertilise un ovule, contrairement à une grossesse normale où le placenta se forme pour soutenir le développement de l’embryon ; avec une molaire, une tumeur se forme à l’intérieur de l’utérus au lieu d’un placenta. Une grossesse molaire survient après une fausse couche, une grossesse extra-utérine ou une grossesse réussie lorsque les cellules restent dans l’utérus; par exemple, un ovule fécondé s’implante à l’extérieur de l’utérus lors d’une grossesse extra-utérine. Cependant, les symptômes courants des molaires comprennent des mouvements fœtaux, des vomissements sévères, une pression artérielle extrême et des saignements vaginaux dans les trois mois suivant la grossesse.

La grossesse molaire est diagnostiquée en obtenant une échographie de l’utérus, qui utilise des ondes sonores pour développer une image de l’utérus. De plus, cela peut être fait par des tests sanguins. Le traitement et la gestion de la grossesse molaire impliquent l’utilisation d’un curetage et d’une dilatation avec aspiration pour éliminer tous les tissus anormaux de l’utérus. Une autre forme de traitement comprend l’ablation chirurgicale de l’utérus entier. Cependant, il n’y a aucun moyen de prévenir les molaires, mais vous pouvez réduire le risque de complications; les grossesses molaires peuvent diminuer en évitant une autre grossesse pendant au moins un an après la grossesse molaire initiale.

Grossesse à haut risque

Une grossesse où des complications potentielles pourraient affecter le bébé ou la mère est considérée comme une grossesse à haut risque. Certaines des diverses raisons de grossesse à haut risque comprennent l’âge de la mère et les problèmes de santé pendant la grossesse ou avant la grossesse. Par exemple, l’âge de la future mère est un facteur de risque courant de grossesse à haut risque. Par conséquent, les grossesses des femmes de moins de dix-sept ans ou de plus de trente-cinq ans peuvent présenter des complications à risque par rapport à celles de dix-huit à trente ans. De plus, les conditions médicales existantes comme le diabète, l’obésité, les maladies auto-immunes et l’hypertension artérielle peuvent entraîner des grossesses à haut risque.

Les autres causes de grossesse à haut risque comprennent des antécédents familiaux de troubles génétiques ou de fausse couche lors de la grossesse précédente. De plus, les conditions médicales pendant la grossesse comme le diabète gestationnel, la dépression et la prééclampsie peuvent conduire à une grossesse à haut risque. De plus, il existe différentes façons de gérer les grossesses à haut risque. Les approches comprennent une alimentation saine, le maintien d’un poids santé, une surveillance constante de la glycémie et un exercice approprié.

Grossesse abdominale

Abdominal se produit lorsqu’un ovule fécondé s’implante sur des tissus ou des organes dans l’abdomen d’une femme. Par exemple, la grossesse abdominale est extrêmement rare, mais pose un risque important pour la santé de la mère et du fœtus lorsqu’elle se produit. Cela peut entraîner une hémorragie interne abondante si le placenta se sépare du tissu ou de l’organe abdominal auquel il est connecté. De plus, les complications abdominales empêchent le fœtus de recevoir suffisamment de nutriments et de sang pour une croissance saine du fœtus.

Les signes et symptômes de la complication peuvent initialement être similaires à ceux d’une grossesse normale, tels que fatigue, vomissements occasionnels et absence de règles. La grossesse abdominale peut être diagnostiquée par des tests sanguins pour mesurer le niveau de gonadotrophine chorionique humaine afin d’identifier le problème. Il peut également être analysé en utilisant l’échographie et la laparoscopie pour confirmer le diagnostic. En conclusion, tous les types de grossesse ont des problèmes de santé communs tels que l’obésité, la prise de poids, les infections et l’hypertension.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.