Abus de drogues et d’autres substances : connaître les conséquences sociales et sur la santé

août 11, 2021

Le but de l’utilisation d’une drogue conduit à déterminer si elle fait l’objet d’un abus. La majorité des drogues affectent l’état mental d’un individu juste pour la gratification. les médicaments sont des substances chimiques destinées à la gestion et au traitement de l’infection ou de la maladie d’une personne. Dans le monde actuel, diverses drogues sont consommées par les vieux et les jeunes. L’alcool et d’autres substances sont également abusés, ce qui conduit à la dépendance et à la menace pour la société.

La jeune génération est la victime la plus vulnérable et la plus importante de l’abus de drogues. L’abus de drogues est un problème mondial qui doit être abordé, et ses remèdes pratiques et permanents doivent être recherchés pour sauver des jeunes énergiques qui, à l’échelle mondiale, ont sombré dans le réservoir de l’abus de drogues. Les effets de l’abus de drogues sont ressentis presque par tous les individus de la société, même par le gouvernement, en raison de l’augmentation des taux de criminalité associés à l’abus de drogues et de substances. Cet article traite de l’abus de drogue et de substance, des effets, de la gestion, et du traitement.

Effets de l’abus de drogues et de substances

L’abus de drogues et de substances dans la société américaine a causé la chute de la santé globale de la plupart des gens. Les effets de l’abus de drogues sur la vie d’un individu comprennent des complications de santé, des problèmes sociaux et sociétaux. L’impact dépend de la fréquence, de la durée et du type d’abus de drogues. Basé sur l’individualité, il peut affecter l’état de santé d’un individu, ce qui affecte la productivité de la personne dans la société.

L’abus de drogues affecte les résultats scolaires des élèves dans les écoles à tous les niveaux. Cela conduit à une faible concentration sur les études, ce qui entraîne souvent une baisse des notes des apprenants. De plus, les étudiants ont commencé à perdre tout intérêt pour les études, abandonnant ainsi l’école. En outre, l’abus de drogues affaiblit généralement le développement cognitif et les problèmes de mémoire, ce qui perturbe la progression scolaire. De même, elle affecte la cohésion familiale qui joue un rôle dans l’amélioration des performances. Avec une cohésion familiale interrompue, l’étudiant manque de soutien ferme.

L’abus de drogues affecte la vie de l’individu. Les personnes ayant une dépendance ont de nombreux problèmes de santé dans les principaux organes du corps tels que les maladies cardiaques et pulmonaires, les problèmes de santé mentale et même le cancer. Des études montrent que la consommation de drogues à long terme a d’énormes dommages, en particulier lorsque le sang est examiné ou que toute autre imagerie est évidente pour de tels effets. De plus, les problèmes de prise de décision, de mémoire et d’attention rendent souvent la vie quotidienne plus difficile.

En outre, l’abus de drogues et de substances toxiques a de graves effets sur les familles des victimes. L’exposition à une famille divisée par la consommation de drogues entraîne de la négligence physique et nuit à la sécurité des enfants. En outre, les enfants peuvent devenir plus émotifs et mentalement instables, ce qui les rend extrêmement coupables qui peuvent entraîner l’auto-blâme causé par l’abus de drogues des parents. En outre, les conflits familiaux sont dus à la violence mentale et à la négligence physique. De même, l’abus de drogues entraîne des séparations familiales, des divorces et, dans la plupart des cas, les enfants sont séparés de leurs parents toxicomanes par les autorités sanitaires.

L’abus de drogues est associé à de nombreux comportements à risque tels que le partage d’objets tranchants non hygiéniques et l’engagement dans des rapports sexuels non protégés. Les comportements à risque peuvent entraîner une exposition à des conditions qui pourraient affaiblir le système immunitaire de la personne, augmentant ainsi la probabilité d’être infecté par des maladies infectieuses. La plupart des drogues qui contribuent à l’abus et à la dépendance comprennent la cocaïne, l’héroïne, la marijuana et les médicaments d’ordonnance comme les opioïdes.

En outre, l’abus de drogues peut entraîner un déclin progressif de la population dans l’ensemble du pays. Il y a plus de décès liés à l’abus de drogues et de substances; en outre, plusieurs maladies et handicaps sont dus à l’abus de drogues et de substances. Toutefois, le nombre d’hommes qui abusent de drogues illicites est plus élevé que le nombre de femmes; les femmes peuvent être sujettes à une dépendance qui peut affecter leur fertilité. Cela implique un affaiblissement du système reproducteur entraînant plus de mortinaissances et de fausses couches que de naissances vivantes en raison de l’impact et des complications de l’abus de drogues sur les grossesses.

L’abus de drogues affecte l’économie du pays en créant une faible participation au marché du travail, en particulier les jeunes. Les difficultés à se concentrer sur divers emplois réduisent l’économie, car la plupart des gens n’ont pas le temps de travailler de manière responsable. Au lieu de cela, ils choisissent de passer du temps uniquement sur les médicaments. En outre, davantage d’argent est alloué au traitement des toxicomanes, en particulier lorsqu’ils sont admis dans des centres de réadaptation; ainsi d’autres secteurs divers de l’économie ainsi que le développement social.

L’abus de drogues et de substances toxiques est lié à la criminalité et menace la société civile. La distribution, la possession ou la consommation illégales de drogues prohibées constituent des crimes dans la plupart des pays. Les preneurs de drogues ont tendance à être impliqués dans des activités criminelles pour acquérir l’argent nécessaire à l’achat de drogues. En outre, l’abus de drogues augmente la probabilité de nombreuses activités criminelles. Par exemple, les consommateurs de drogues peuvent vouloir financer leurs dépendances par le vol ou la prostitution.

En outre, l’abus de drogues stimule les problèmes sociaux. Par exemple, les toxicomanes sont souvent enclins à la violence avec les membres de leur famille et l’ensemble de la société. Ils ont également tendance à avoir la vie pleine de stress dû à la toxicomanie. Tout cela met à rude épreuve des aspects essentiels de la société tels que les soins de santé, l’emploi et l’environnement de travail.

Gestion de l’abus de drogues

La gestion de l’abus de drogues relève de la responsabilité communautaire. Diverses mesures ont été prises pour gérer, freiner, atténuer et traiter le problème de l’abus de drogues dans la société. La désintoxication est généralement utilisée pour éliminer les substances du corps et limiter les réactions de sevrage. Les gouvernements, les organisations non gouvernementales et d’autres organismes peuvent contribuer de manière significative à freiner le flux de l’abus de drogues grâce à des programmes conçus. Tout ce personnel peut être utilisé comme stratégie pour réduire la disponibilité des drogues illicites. Ils peuvent principalement se concentrer sur le contrôle de la production et de la distribution de drogues afin de prévenir le détournement à des fins récréatives.

De plus, la restriction ou la réglementation des substances disponibles aidera à réduire le taux de consommation ou de distribution des drogues au sein de la société. Cela peut se faire par une augmentation de la taxation des drogues, qu’elles soient légales ou illégales. De plus, fermez tous les magasins qui vendent des drogues illicites et arrêtez ceux qui se livrent à des activités illégales, que ce soit légalement ou illégalement.

Le suivi parental est très crucial pour la gestion et la prévention des drogues. Diverses compétences peuvent être améliorées avec une formation sur les paramètres de règles, telles que différentes techniques qui surveillent les activités. Louant les comportements appropriés, une discipline modérée et cohérente peut être appliquée pour définir les règles et règlements familiaux.

Traitement de l’abus de drogues

Dans la plupart des pays, le traitement des victimes de l’abus de drogues est une thérapie procédurale et nécessite l’engagement de la victime. L’agresseur doit être prêt et disposé à être aidé par des thérapies séquentielles. Dans les programmes de traitement, le counseling est l’épine dorsale. Les toxicomanes sont pris à travers un programme de sensibilisation de conseil pour créer la conscience de soi.

La toxicomanie est une maladie chronique impliquant la consommation compulsive de drogues et d’alcool. Les personnes qui sont dépendantes aux substances peuvent consommer des drogues malgré les problèmes graves potentiels. Le traitement de la toxicomanie peut être complexe, mais la résolution de ces problèmes a été utile à de nombreuses personnes pour se remettre de maladies liées à la consommation de substances. En outre, la dépendance est traitable même s’il s’agit d’une maladie complexe et chronique. Le traitement est le plus efficace, surtout lorsqu’il est individualisé, car il est adapté pour aborder des aspects psychologiques, émotionnels et médicaux spécifiques ou tout autre aspect connexe de l’individu. De plus, le traitement de la toxicomanie comprend une série d’interventions visant à aider les gens à cesser de consommer des drogues et à améliorer leur vie au sein de la famille, du milieu de travail et de la collectivité.

Les centres de réadaptation offrent des traitements pour la toxicomanie. Le traitement peut être à court terme ou à long terme, hospitalisé ou ambulatoire, cependant, il s’est avéré efficace. Il s’agit d’une fusion personnalisée de thérapies pour la récupération de la dépendance. Les toxicomanes subissent souvent des processus destinés à aider les individus à atteindre une fonction accrue, une indépendance et une meilleure qualité de vie. De plus, le traitement de réadaptation aide à rétablir le fonctionnement optimal, la santé et le bien-être général des individus, mais il n’inverse pas les dommages causés par les complications de l’abus de drogues et de substances

La thérapie familiale aide la famille à comprendre les problèmes et à essayer d’éviter d’autres consommations de drogues. En outre, la famille peut aider de manière significative dans le rétablissement d’un membre aux prises avec une dépendance ou toute maladie due à l’abus de drogues. De plus, la thérapie familiale peut soutenir les personnes au sein de la famille et améliorer leur santé et leurs chances de guérison. Avec un soutien familial ferme, cette méthode de traitement s’est également avérée efficace.

En conclusion, la lutte contre l’abus de drogues et de substances toxiques doit être déclarée guerre mondiale. La lutte contre l’abus de drogues et de substances toxiques contribuera à façonner la génération future; promouvoir la santé des personnes sous tous ses aspects; socialement, mentalement, physiquement et spirituellement. Ainsi, la gestion et le traitement de l’abus de drogues et de substances toxiques conduiront à un développement personnel et national important.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.